Les aventures de Brigitte – CHAPITRE 3

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Les aventures de Brigitte – CHAPITRE 3CHAPITRE 3 – apprentissagevendredi apres midiEdy ouvre les yeux d’un coup, combien de temps a t’il dormit, il ne le sait pas, mais à en juger par la position du soleil derriere les nuages, il doit etre environ quatre ou cinq heure de l’apres midi. Gertrude n’est plus là, mais où est elle passée ? Cette petite sieste lui a fait le plus grand bien et comme dit le proverbe “la nuit porte conseil” Edy se sent mieux dans sa peau et dans sa tete, il a prit le recul necessaire pour bien faire la distinction entre Brigitte qui est une delurée sexuelle et Edy qui est un jeune homme poli consciencieux et droit (enfin plus ou moins)._ La coquine se dit il en regardant les bas sur ses jambes et les mules par terre à ses pieds._ Il manque quelques chose pour que cette vue soit parfaite! Du vernis peut etre ! Se dit il en poufant de rire.Un regard autour de lui, personne à l’horizon, le calme plat ! Mais où est Gertrude ? Il se leve et se dirige vers la maison avec les tasses vides à la main. Il entre sans faire le moindre bruit et inspecte le rez de chaussez, personne. Il pose les tasses dans le lave vaisselle et monte à l’etage, personne._ Mais où est elle ? Tampis je vais en profiter pour me mettre du vernis, il doit y avoir ce qu’il faut en bas dans le vanity !Une fois en bas, Edy ouvre le vanity de Gertrude et fouille à la recherche des vernis à ongles._ Bingo ! Du rouge, du rose, du blanc et bordeaux, on dirait l’enumeration d’un sommelier se dit il en ricanant. Alors qu’elle est le grand cru que je vais me mettre ? Humm voyons voir ! Il passe en revue les flacons en les plaçant tour à tour à coté de ses orteils._ du blanc ! Oui c’est lui le gagnant !Edy fait glisser ses bas et les poses bien en evidence à cheval sur le couvercle du vanity. Il secoue le petit flacon, s’assure qu’il y en ai assez et commence à peindre soigneusement ses petits ongles de pieds. Une fois terminé, il allonge ses jambes sur la table basse pour laisser sécher le vernis tout en contemplant ce qu’il considere comme un chef d’oeuvre.Maintenant que le vernis et bien sec il renfile ses bas, les ajuste comme il faut et admire ses pieds._ hum ! Sa claque, j’aime trop ! S’ecrit il. Je suis trop sexy comme ça ! Gertrude avait raison maintenant que ma libido est remontée je me sent plus salope que jamais ! Oh Robert je vais te tailler une grosse pipe ! se dit il. Et peut etre meme que je pourrais te faire payer pour ma prestation comme une pute que je suis ! Oh oui je suis une jolie pute ! Une jolie pute qui va allée montrer son petit cul dans le jardin.Roulant du cul comme une salope en manque de bite, Brigitte se dirige vers la porte d’entrée. Elle l’ouvre est sort sur la terrasse. Un regard sur les alentours, essayant de localiser Robert, mais rien ! Aucun indice visuel ou sonore à part la porte arriere de la boutique qui est ouverte. Brigitte se dirige discretement vers la fenetre de la petite boutique et jette un oeil à l’interieur. Des cartons de tissus sont empilés les uns sur les autres et le rideau qui s’epare l’arriere boutique de la boutique elle meme et entrebaillé. Elle essait de voir au delà mais rien n’attire son attention à part le deshabillé de Gertrude croché à un porte manteau._ elle doit surement etre là ! Pour en avoir le coeur net, Brigitte entre discretement dans l’arriere boutique et ecoute attentivement. elle entend Gertrude discuter avec un homme. Le sujet porte sur des retouches à un pantalon._ je croyais qu’elle ne travaillait pas aujourd’hui, peut etre est ce exceptionnel, apres tout elle a dit qu’elle se pliait au disponibilité de ses clients.Brigitte reste silencieuse et attentive. Comme elle va devoir travailler demain avec elle autant apprendre tout de suite les ficelles du metier ! Curieuse et un peu voyeuse elle aussi, Brigitte s’approche à pas de velour s’appliquant à ne pas faire güvenilir bahis craquer les lames du vieux parquet en bois._ Quelques epingles par ci par là pour tenir la longueur d’une des jambes du pantalon et le tour est joué ! Dit Gertrude à son client_ Merci en tous cas de m’avoir reçu alors que vous etiez fermé madame !_ Ce n’est rien ! Et puis vous savez j’habite juste derriere et ce n’est pas le temps que ça prend!Brigitte peut maintenant observer la scene, cachée derriere le rideau de la reserve qui donne directement sur la cabine d’essayage à gauche et les toilette du magasin à droite. En face d’elle, loin devant, dans le magasin se tient deux grand mirroir posé à meme le sol avec des angles de vues differents et dans le reflet d’un d’eux, Brigitte peut voir distinctement le client, debout sur une petite estrade de bois et Gertrude avec sa blouse de couturiere accroupit devant lui en train de fixer les epingles. Le client à bien remarqué ce que Gertrude cachée sous sa blouse et elle en profite un peu la garce, jouant discretement à ecarter les cuisses de temps à autre pour l’allumer un peu._ elle fidelise sa clientele masculine ! Se dit Brigitte_ Voilà monsieur j’ai finit, vous pouvez allé retirer votre pantalon maintenant._ Merci beaucoup ! Repond l’homme en descendant de l’estrade pour se diriger vers la cabine d’essayage.Brigitte se cache un peu plus derriere le rideau pour ne pas etre decouverte. Le client entre dans la cabine et tire un peu le rideau.Brigitte à une vue imprenable tout en restant bien cachée, l’homme baisse son pantalon avec precaution pour ne pas abimer le travail de Gertrude. Il porte un boxer en lycra noir tres moulant, tellement moulant que l’on ne peut que voir sa grosse bite en erection, visiblement, Gertrude ne l’a pas laissé indifferent. Il se touche un peu la queue et la branle legerement par dessus son boxer, il ferme les yeux un instant et sourit du plaisir qu’il s’offre en solitaire. Il reouvre les yeux et ecarte un peu le rideau pour matter un peu Gertrude, des fois qu’il pourrait avoir un petit supplement. Mais rien ! Du coup il renfille son pantalon et sort de la cabine. Il tend son pantalon consciencieusement plié à Gertrude qui lui tend un ticket en lui disant._ Voilà votre reçu pour venir cherché votre pantalon. Il sera pres lundi soir sans faute ;_ Tres bien , je vous remercie encore de m’avoir reçu et vous souhaite une excellente fin de journée !_ Merci monsieur ! Vous de meme ! Au revoir !La clochette de la porte tinte et l’homme sort de la boutique en refermant soigneusement la vieille porte.Gertrude marque sur son agenda le travail à effectuer pour lundi soir et le referme. Elle se leve de son comptoir et se dirige vers la porte qu’elle ferme à clé.Brigitte sort de sa cachette._ Oh ! Tu etais là tous ce temps ? Demande Gertrude d’une voix douce et attendrisante._ Tu as bien dormis ma puce ? Je n’ai pas voulu te reveiller, tu dormais si bien !_ Oui, je me suis meme occupé un peu de moi ! Regarde ! Dis Brigitte en pointant son pied vers Gertrude._ Tu as mis du vernis sur tes adorables petit orteil, c’est tres mignon ! Et tu l’as bien appliqué, felicitation !_ Un client inattendu ? Demande Brigitte_ Oui il m’a appelé pendant que tu dormais ! il ne pouvait pas passer demain, alors je l’ai invité à passer cette apres midi ! Ça n’a pas été tres long ! Mais tu es là depuis longtemp ?_ suffisemment pour voir comment tu t’y prenais avec la gente masculine pour les fideliser ! C’est tres malin car du coup ils peuvent te faire de la pub et t’envoyer leur femme._ Oui c’est un peu pres ça ! Tu es tres maline toi ! C’est pour ça que je t’apprecis autant ! Petite coquine !_ En tous cas, je peux te dire que tu l’as completement fais disjoncté celui là !_ ah bon ! Mais pourquoi ? Qu’est ce qui te fais dire ça ?_ et bien, lorsqu’il est retourné dans la cabine, il a cherchait türkçe bahis à te reluquer derriere le rideau tout en se paluchant par dessus son caleçon !_ Ah oui ! Et qu’est ce qu’il portait comme caleçon ?_ Un boxer noir en lycra ! Et il a l’air d’etre tres bien equipé, si tu vois ce que je veux dire ! Dit Brigitte d’un oeil complice._ Dis moi ? Ça t’as fais du bien de dormir ? Car tu me tutois maintenant !_ Euh … oui c’est vrai …_ Ne t’inquiete pas ! Je prefere au contraire, ça nous rapproche et nous rend plus complice, tu ne trouves pas ?_ Oui c’est vrai ! Et tu avais raison tout à l’heure !_ ah oui a quel propos ?_ Je me sens mieux et je fais bien la part des choses entre Edy et Brigitte maintenant !_ tant mieux ! Je suis ravie de l’entendre ! Dit elle en deboutonnant sa blouse._ non garde là s’il te plait, tu m’excite terriblement comme ça !_ ah bon ? Dis Gertrude d’un ton surpris_ Oui ! Et là c’est plus l’homme que je suis qui te le demande_ et est ce que tu souhaite que je garde aussi mes sabots ? Dit elle en designant de ravissant sabot de bois et de velour bleu._ Biensur, ça va de soit, tu me fais craquer avec tes petits sabots, d’ailleur j’ai tres envie, la maintenant, tout de suite de te poser sur le comptoir et de me jetter à tes pieds pour les renifler et les lecher._ ah oui ? Sur le comptoir ? Comme ça ? Dit elle en se hissant sur le meuble._ oui ! Exactement comme ça !Brigitte s’agenou au pied de Gertrude et la dechausse. Elle hume profondement le delicat parfum qui s’en echappe et frotte son nez à l’interieur. Elle s’empare de se pied recouvert d’un nylon couleur chair et le porte à ses narines, elle le renifle et le leche delicatement comme un met suculant qu’elle mangerait avec volupté. Gertrude cherche du bout de son autre pied à relever d’avantage la petite robe de Brigitte. La queue de cette derniere est bien raide, est un peu sérrée dans ce string._ sors la ! Demande GertrudeBrigitte s’execute aussitot et libere sa bite du carcan de dentelle dont elle était prisonniere.Toujours du bout du pied, Gertrude vient carrésser cette jolie queue et par une manoeuvre experte arrive à enfiler la queue de Brigitte entre le velour de son sabot et sa voute plantaire._ Tu aimes comme ça ?_ Oh oui c’est genial, ça me plait beaucoup !_ et comme ça ? Dit elle en agitant frenetiquement son sabot au bout de ses orteils._ ouh tu es une vrai coquine !!!sentant son plaisir monter terriblement, Brigitte arrete immediatement ne voulant pas faire chuter sa libido tout de suite._ qu’est ce qu’il y a ? je t’ai fais mal ? S’inquiete Gertrude_ non pas du tout au contarire ! Mais j’ai faillit jouir !_ ah je comprend tu ne veux pas redevenir Edy tout de suite !_ oui c’est ça !_ Qu’elle domination sur toi meme, se donner tant de plaisir et s’enmener aussi loin dans l’excitation et le plaisir, et garder un tel controle de soi ! Decidement tu m’impressionne de plus en plus !Brigitte ne repond pas. Elle se redresse et renverse Gertrude en arriere. Les quatre fer en l’air sur le comptoir, elle est à la merci de Brigitte. Sans dire un mot, elle avale gouluement la chatte de Gertrude qui pousse un petit cri de surprise melé à celui d’un doux plaisir._ ouh, alors toi quand tu veux quelques chose ! Hein ! Va y mange moi, carresse moi les seins, tortille moi les tetons en meme temps ! Dit elle en empoigant la main de Brigitte pour la guider sous sa blouse._ oh oui !!! c’est trop bon ! Ah ah elle gemit et se tord sur le comptoir._ met moi un doigt dans le cul, s’il te plait ! Oh ouiBrigitte s’execute et redresse d’avantage la jambe de Gertrude qui pour lui faciliter la tache se met legerment de coté. Gertrude ecarte largement une de ses fesses pour offrir son petit trou du cul à Brigitte._ vas y renifle le bien avant ! Et goutte le !Brigitte ne discute pas et leche tendrement cette petite rose de chair._ hum ta petite rose ! Comme güvenilir bahis siteleri elle sent bon ! Et comme elle a bon gout aussi ! Dit Brigitte d’une voix plus que gourmande._ ah ouiiii ? Ma petite rose ? On ne m’a encore jamais parlé comme ça ! tu … tu es ! Oh oui !Brigitte ne la laisse pas finir et lui colle un doigt dans le cul tout en se remettant à dévorer gouluement cette chatte toute dilater.Brigitte n’a pas eu besoin de continuer à enfoncer son index d’avantage, car Gertrude s’est aussitot mise à gigotter sur son doigt et a venir s’empaler completement dessus par un mouvement de va et viens regulier._ oh oui, c’est bon ! Tu vas … tu me ….Gertrude repousse delicatement Brigitte tout en se redressant. Completement dans les vapes elle lui ditNon ! Non ! Tu ne me feras pas jouir tout de suite non plus, bien que j’ai jouie mais pas eu d’orgasme, mais cela a bien faillit petite coquine, tu es tres doué, ah ça oui alors, dit elle, completement ivre d’amour et de plaisir. Brigitte, l’air tres satisfaite de ces compliments se redresse et reajuste sa tenue. Gertrude tourne la tete et regarde l’heure._ oh mais c’est bientot l’heure de l’apero ! Allez viens on rentre à la maison !Les deux minettes sortent par l’arriere boutique. Gertrude ferme la porte à cle et se retourne pour suivre Brigitte qui est presqu’arrivé devant la porte d’entrée._ Gertrude !Cette voix fait sursauter Gertrude et fait se retourner Brigitte_ Bonsoir, comment allez vous ? Demande Robert _ vous m’avez fichu une peur bleu ! Dit elle en lachant un rictusse nerveux_ je suis désolé ! Je ne voulais pas !_ c’est pas grave, c’est oublié ! Comment allez vous Robert ?_ ça va, je voulez juste vous dire que j’étais vraiment désolé de ne pas vous avoir recontacter, c’est tres incorrect de ma part ! Surtout apres …._ oui c’est vrai ! Mais ne vous inquiétez pas, je comprend tout a fait que ce n’est pas si simple pour vous !_ oui c’est ça ! Mais je suis sincerement désolé et je souhaiterais me racheter en vous invitant à diner un soir ! Si vous etes d’accord ?_ eh bien je suis tres touché, Robert et ça me ferait tres jouir, euh tres plaisir de diner avec vous !Brigitte est ecroulé de rire par cette demande de rendez vous. On dirait deux collegiens ! Comme ils sont mignons tous les deux._ c’est votre niece, à ce qu’elle m’a dit !_ oui effectivement, elle vit avec moi pendant quelques temps encores, elle est à l’unversité._ ah oui ! Elle est vraiment charmante ! Tout comme sa tante d’ailleur !_ oh Robert, vous etes un coquin !!! vous le savez, hein !Robert rougit._ que faites vous ce soir ? Desirez vous vous joindre à nous ? Nous allions prendre l’apero !_ et bien, le temps de me changer et j’arrive !_ vous connaissez le chemin ! Je vous ouvre la porte, vous n’aurez qu’a redonner un tour de clé !_ tres bien ! À tout de suite, alors !_ oui à tout de suite ! Dit Gertrude en retournant pour allé ouvrir la petite porte.Lorsque Gertrude entre dans la maison elle trouve Brigitte en train de remettre un peu d’ordre._ tu es gentille, ma cherie !_ c’est normal, nous avons un invité ! Alors ne t’inquiete pas je m’occupe de tout ! toi va te preparer, je monte tout de suite te rejoindre !_ Gertrude s’execute et monte les escaliers toute guillerette.Brigitte rend le sejour metamorphosé, ajustant les fauteuils et la lumiere pour donner une ambience intime. Elle sort de derriere le bar, trois verre et prepare quelques gateaux apero qu’elle pose sur la table basse. Elle se dechausse et monte les escaliers quatre à quatre. Dans la chambre, Gertrude finit d’enfiler une robe porte feuille noir qui lui arrive au dessus du genou et fermée uniquement par une large ceinture en vinyl de la meme couleur._ Waouh ! Fais Brigitte. Tu es irresistible dans cette robe et que vas tu mettre à tes pieds, parce qu’il faudrait assortir tes chaussures à la matiere de ta ceinture !_ ne t’inquiete pas, j’ai tous ce qu’il faut ! Tu crois que tu parle à qui là ?_ c’est vrai, où avais la tete !_ sur tes epaules, biensur ! Repond GertrudeLes deux se mettent à rire aux eclats, repensant à cette boutade sortie la veille.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


pendik escort istanbul travestileri istanbul travestileri ankara travestileri didim escort adapazarı escort adapazarı escort ankara escort izmir escort escort ankara maltepe escort gaziantep escort pendik escort antep escort ensest hikayeler kartal escort maltepe escort pendik escort bahis güvenilir bahis illegal bahis bahis siteleri canlı bahis bahis siteleri webmaster forum ankara escort porno izle pendik escort sakarya escort bursa escort bursa escort edirne escort